Agro-alimentaire

Le sel, dans l’Industrie Agroalimentaire, représente peu de chose en valeur du produit fini. Par contre, une non conformité par rapport aux normes imposées par le client peut provoquer un dommage irrémédiable quant à la qualité du produit fini.Mais le sel alimentaire n’est pas simplement ingéré en directe par l’homme il intervient bien sûr dans de nombreux processus agro-alimentaires. Pour ne citer que deux exemple:

  • la fabrication des fromages , en détruisant certains microbes nuisibles et en facilitant le développement des espèces utiles tel le penicillium,
  • les conserves de viandes et de poissons , où placé sur les chairs, il se dissout au contact de l’humidité pour former une saumure saturée; par osmose, les cellules en contact avec cette saumure perdent leur eau et s’imprègnent de sel, le phénomène se propageant de proche en proche, cela permet l’arrêt du phénomène de décomposition en tuant les bactéries qui ont besoin d’humidité pour accomplir leur travail de destruction

Le sel est aussi indispensable à la survie des animaux qu’à celle des hommes. A titre d’exemple les besoins d’une vache laitière sont estimés à 90 gr/jour (soit plus de 30 kg par an) sans lequel la production de lait, la qualité de la viande, et la solidité du squelette pâtissent fortement de ce manque de minéralisation.Le sel est apporté sous la forme de blocs à lécher compacts auxquels sont ajoutés divers oligo-éléments permettant de lutter efficacement contre certaines carences spécifiques.
Le sel entre en outre dans la fabrication des aliments pour bétail et permet de mieux conserver les fourrages ensilés.La COTUSAL s’est dotée d’équipements techniques assurant la meilleure qualité physico chimique en réponse aux attentes de ses clients.Citons pour exemple : l’asservissement par système laser des récoltes, l’utilisation généralisée d’acier inoxydable, l’installation de déférailleurs magnétiques sur bandes transporteuses.

Voir aussi